Accueil Magazine d'information sur les activités de l'institut Annuaire spécialisé du Liège Formulaire - Coordonnées de l'IML et plan d'accès
 

La levée du Liège

Il s'agit d'une opération cruciale puisque c'est elle qui permet de récolter le liège : la levée est un peu au chêne-liège ce que l'abattage est aux autres essences forestières. Avec une nuance, c'est que la levée du liège n'entraîne pas la mort de l'arbre, du moins si celle-ci est effectuée selon les règles de l'art. On distingue :

- le démasclage : il s'agit de la récolte du liège mâle. On dit alors que l'arbre est mis en production, puisque le liège mâle, sans valeur, est retiré afin que se développe du liège femelle économiquement intéressant car bouchonnable.

- la levée : on parle de levée pour la récolte du liège femelle uniquement.
Pour simplifier, il est possible d'employer le terme générique d'écorçage, sans distinction entre liège mâle et femelle, puisque les deux opérations sont en général simultanées sur une même parcelle (les jeunes chênes-lièges sont démasclés en même temps que l'on lève ceux déjà mis en production auparavant).

Les outils :
L'écorçage reste une opération manuelle qui ne doit être exécutée que par des mains expertes. Le leveur a pour cela un hache spéciale, au tranchant très fin et au manche biseauté.
On distingue :
- la hache catalane au tranchant droit, utilisée en France, en Espagne et en Italie.
- la hache Portugaise au tranchant arrondi, utilisée au Portugal.
- la hache Extremeña en demi lune, utilisée en Espagne.


Déroulement des opérations






 


Réalisation du site : CL'in design multimédia 04 68 54 33 25